Cigarette électronique : que retenir sur le principe de fonctionnement ?

Envie de planer avec des accessoires modernes, qui vous évite la mauvaise haleine, la toux et le jaunissement des dents, la cigarette électronique est une bonne option. Sur la question du mode de fonctionnement de ce joyau, ce contenu en dira long.

Les composants et fonctionnements d’une cigarette électronique

De façon générale, les cigarettes électroniques comprennent trois parties : la batterie, le clearomiseur et enfin la résistance. Plusieurs sites donnent plus d’ information sur la question. Le fonctionnement est très simple, il repose sur l’action combinée des principaux composants. D’abord, la batterie fournit de l’énergie ou l’électricité, qui chauffe le liquide présent dans le clearomiseur. Une fois après aspiration, le liquide chauffé se vaporise et présentant la même texture que de la fumée de cigarette à tabac. Cette même vapeur apporte une forte sensation aux fumeurs très similaires à celle d’une cigarette à tabac.

Utilisation et les modèles d’une cigarette électronique

À la différence d’une cigarette traditionnelle, celle électronique ne requiert pas d’allumette pour être mise en marche. Il suffit de mettre en marche la batterie à l’aide d’un bouton afin de lancer le processus de chauffage. L’aspiration se fait avec un appui maintenu du bouton de la batterie, un moyen de s’assurer d’être dans les vapes. En fonction du modèle, la capacité de la batterie change de même que la qualité du liquide contenu dans le clearomiseur. Plus la capacité de la batterie est importante, moins vous passez de temps à recharger votre cigarette. D’un point de vue économique, il suffit juste de chaque fois recharger sa cigarette contrairement à ceux à tabac où on traîne avec des boites entières. C’est ce qui justifie la nécessité de bien se renseigner avant de s’offrir sa cigarette électronique. Pour un paquet de cigarettes fumé, il faut une cigarette électronique de 1300 mAh pour avoir la même sensation.

Comments are closed.